Au rendez vous des bavards
Un p'tit coin serein pour papoter en toute tranquillité 

Au rendez vous des bavards Index du Forum

 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ligue des droits de l'homme

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au rendez vous des bavards Index du Forum -> ACTUALITES -> AUJOURD'HUI EN FRANCE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Baba
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2009
Messages: 9 304

MessagePosté le: Lun 13 Sep - 09:08 (2010)    Sujet du message: Ligue des droits de l'homme Répondre en citant

Pour rebondir sur mon message de ce matin.
Cela me console je n'ai pas été la seule à réagir

Polémique autour de la circulaire qui vise les Roms: "Le gouvernement a menti!"
En effet, Eric Besson s'était défendu de toute discrimination la semaine dernière. Le texte va être attaqué devant le Conseil d'Etat.

Un extrait de la circulaire visant les Roms qui crée la polémique 
France Info 

La circulaire date du 5 août, une petite semaine après le discours de Grenoble de Nicolas Sarkozy, celui dont on parle depuis 2 mois entre la déchéance de nationalité pour les tueurs de policiers et le durcissement de la politique envers les Roms. On peut la lire sur le site de France Info.

"Il n'est pas admissible de dire que l'on va faire quelque chose à l'égard de quelqu'un parce qu'il est juif, Arabe ou Rom, explique sur RTL Michel Tubiana, président d'honneur de la Ligue des droits de l'homme. Sur ce plan-là, le gouvernement français a menti à la Commission Européenne en disant qu'il ne voulait pas stigmatiser les Roms. C'est un mensonge éhonté, dans la ligne de la xénophobie d'Etat."

En effet: Eric Besson a soutenu le contraire... à plusieurs reprises.

Le Gisti, groupe d'information et de soutien des immigrés, va déposer un recours en annulation dans la semaine. Son président, sur RMC, explique qu'"il est interdit de viser une population particulièrement. Or, dans la circulaire, on cite 4 fois les Roms. C'est ce qu'on appelle de la discrimination raciale, c'est la première fois que je vois ça..."

Discriminer nommément les citoyens, c'est une rupture du principe d'égalité de tous sans disctinction d'origine et c'est donc contraire à la Constitution affirme un juriste du Gisti à La Croix. Et, si tel était le cas, aussi à la convention internationale des droits de l'homme, soit dit en passant. Bref, Bruxelles aurait une bonne raison pour taper sur les doigts de la France...

Au ministère de l'immigration, on botte en touche en soulignant qu'Eric Besson n'est ni signataire ni destinataire de la circulaire qui fâche (ce qui est juste, mais bon, rien ne prouve qu'il n'en a pas eu connaissance). Silence radio au ministère de l'Intérieur, chez Brice Hortefeux, note le NouvelObs. En revanche, au PS, on s'en donne à coeur joie pour fustiger la politique du gouvernement, comme sur le blog d'Harlem Désir.

Edit de la rédaction du Post à 8h05: sur France 2, Eric Besson nie avoir été au courant de cette circulaire.


(Sources: RTL, Le document sur le site de France Info, RMC, NouvelObs, Le blog d'Harlem Désir, La Croix)

et pour lire la réaction de Michel Tubiana


Michel Tubiana, Président d'honneur de la Ligue des droits de l'homme, dénonce la discrimination envers les Roms exprimée dans une circulaire du ministère de l'Intérieur à destination des préfets, en date du 5 août dernier.
 
----------------
Que n'avons-nous entendu, quand nous avons dit et écrit que les pouvoirs publics, et le chef de l'Etat le premier, menaient une politique ouvertement xénophobe. Nous souvenons-nous de ce cœur des vierges, la main sur le cœur, nous affirmant que jamais le président de la République n'avait voulu stigmatiser une communauté, lors de la réunion qu'il avait convoquée en son palais le 28 juillet 2010? Propos excessifs et scandaleux, «gauche milliardaire», etc.

Pourtant, les documents sont là, écrits sous la responsabilité du Ministre de l'Intérieur, faisant explicitement référence aux «objectifs précis (fixés), le 28 juillet dernier» par le président de la République. 


La circulaire du 5 août 2010, signée de Brice Hortefeux, enjoint aux préfets de procéder à l'évacuation d'au moins trois cents campements illicites sous trois mois, « en priorité ceux des Roms », formulation réitérée à plusieurs reprises ensuite. 


Et de poursuivre: «En particulier, les opérations menées depuis le 28 juillet contre les campements illicites de roms n'ont donné lieu qu'à un nombre trop limité de reconduites à la frontière».

Est-ce par connivence ou par ignorance, le gouvernement lui ayant caché cette circulaire, que la Commission européenne s'est déclarée satisfaite des explications données par les autorités françaises ? 

Et voulant, enfin, se prémunir de l'inévitable, la circulaire s'attarde ensuite sur les moyens pour empêcher « l'installation de nouveaux campements illicites de Roms ».

L'article 225-1 du Code pénal définit la discrimination comme « toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur appartenance ou de leur non appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie.

Si les mots ont encore un sens, mais en ont-ils un pour Brice Hortefeux, comme qualifier autrement sa circulaire du 5 août 2010 que d'ouvertement discriminatoire ? 


Si les faits ne subissent pas les distorsions de ces faiseurs de vérité manière «1984», comment qualifier autrement la réunion du 28 juillet 2010 convoquée part le président de la République que comme la stigmatisation d'une communauté à raison de son origine et de sa situation sociale ? 


Il y a quelque chose qui va bien au-delà du scandale dans ce verbe administratif. Il y a l'angoisse de constater que d'auvergnats en maghrébins, de musulmans français forcément « accueillis » dans le pays où ils sont nés en Roms pique-assiettes de notre système social et gens du voyage forcément délinquants, se dessine le portrait d'une politique qui n'hésite pas à s'en prendre à des communautés entières sur la base de leur origine ou de leur religion. 

Sans éthique, sans principes, l'actuel pouvoir politique se dispense de plus en plus de faux semblants au point de mettre par écrit ce qui hante ses pensées.
_________________
Carpe diem


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 13 Sep - 09:08 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
miragen


Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 1 053
Localisation: Agen
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Lun 13 Sep - 15:33 (2010)    Sujet du message: Ligue des droits de l'homme Répondre en citant

 En fait je crois que le pouvoir en place stigmatise les Roms pour plaire aux électeurs du Front National . Ce sera toujours çà de pris, et le pire, c'est que les électeurs vont encore se faire avoir .
 Heureusement qui dit UMP ne dit pas forcément anti Rom, beaucoup de membres UMP désapprouvent totalement la démarche d'Hortefeux .

_________________
Celui qui vit sans folie n'est pas aussi sage qu'il le croit.


Revenir en haut
Baba
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2009
Messages: 9 304

MessagePosté le: Lun 13 Sep - 16:03 (2010)    Sujet du message: Ligue des droits de l'homme Répondre en citant

Quand on lit cet article tout ne va pas pour le mieux dans le parti majoritaire

http://www.lepost.fr/article/2010/09/12/2216577_claude-goasguen-l-ump-est-u…

_________________
Carpe diem


Revenir en haut
Baba
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2009
Messages: 9 304

MessagePosté le: Lun 13 Sep - 19:31 (2010)    Sujet du message: Ligue des droits de l'homme Répondre en citant

Des chiffres dans le Point qui répondent à ton commentaire

À noter, une évolution significative. Si le chef de l'État est en perte de vitesse auprès des sympathisants UMP et PS, il gagne plus de vingt points chez les sympathisants du Front national. 31,90 % d'entre eux étaient satisfaits de l'action de Nicolas Sarkozy au mois d'août, ils sont 52,4 % en septembre. Preuve que le très musclé discours sécuritaire de Grenoble, annonçant le 30 juillet dernier la déchéance de la nationalité pour qui s'en prend aux forces de l'ordre, a porté ses fruits au moins du côté de l'extrême droite.
_________________
Carpe diem


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:13 (2016)    Sujet du message: Ligue des droits de l'homme

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Au rendez vous des bavards Index du Forum -> ACTUALITES -> AUJOURD'HUI EN FRANCE Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
-- Template created by dav.bo=> Dbstyle --
-- Design by Miss Kay © 2009 --